FECAFOOT : A QUOI SERT “VÉRITABLEMENT” LE DÉPARTEMENT JURIDIQUE ?

0

A quelques heures du procès qui attend la FECAFOOT au TAS face à News Stars, la question d’une probable victoire de l’instance se pose.

Et pour cause, La fédération Camerounaise de Football est depuis des années passée maître dans l’art de perdre des procès et le dernier en date est celui face à l’entraîneur Belge Hugo BROOS.
Loin de ces procès perdus, la véritable question est celle de savoir à quoi sert le département Juridique de la FECAFOOT.

LE DÉPARTEMENT JURIDIQUE DE LA FECAFOOT EST-IL À LA RUE?

Pourquoi la fédération dotée d’une cellule juridique appuyée par une commission permanente des questions juridiques ait autant de difficultés lorsque la FECAFOOT est attaquée sur le terrain Juridique.
Une situation qui est de plus en plus inquiétante quand on connaît les pertes financières engendrées par les procès perdus en haut lieu par la FECAFOOT.
Une véritable Mane financière qui aurait permis à développer le football local en général et amateur en particulier.
Y’a t’il lieu aujourd’hui de s’inquiéter pour le volet Juridique de l’instance faîtière du football Camerounais avec les procès à venir dans moins de 24h face à News Stars de Douala ou plus tard face à Clarence SEEDORF qui lui aussi réclame de l’argent à la FECAFOOT suite à son limogeage après la CAN 2019 et dont le plaidoyer de près de 100 pages est prêt à être déposé à la FIFA pour obtenir réclamation.


DES JURISTES COMPLICES CONTRE LE CAMEROUN?

La question vaut son pesant d’Or.
Car comment comprendre qu’à chaque fois qu’un entraîneur arrive au Cameroun au moment de se séparer de lui bon gré mal gré, celui-ci se retrouve toujours vainqueur face à la FECAFOOT et pas pour gagner de l’honneur mais bien des centaines de millions de nos francs. A croire qu’il sont souvent aidés par ceux là mêmes qui ficellent leur contrat, en laissant des vides Juridiques comme pour mettre la fédération à mal en cas de conflit. Pourtant on veut bien croire à l’intégrité et au patriotisme de ces derniers.

Sauf que dans le cas de New stars ils sont plutôt en face c’est à dire sortir plus d’argent pour monnayer un passage en force au TAS.
Pourquoi investir autant d’argent pour contrarier un membre ? Cet argent aurait aidé dans la mise en place de structure fiable pour notre football
La FECAFOOT a déjà assez perdu de combats Juridiques et il serait temps que la saignée s’arrête.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here