TENNIS: OTA OFFRE UNE FOIS DE PLUS DES MEDAILLES AU CAMEROUN

0

C’était à l’occasion des championnats d’Afrique de TENNIS des moins de 14 ans où deux pépites de la OYEBOG TENNIS ACADEMY, ont remporté trois des quatre médailles d’Or mis en jeu.

Charnelle FOZO et Herman NDOMFACK puisqu’il s’agit d’eux sont revenus de LOME avec autour du coup 4 métaux précieux. une satisfaction pour le promoteur Joseph OYEBOG, heureux de recevoir ces enfants qui sont pour lui le résultat d’un travail acharné.


Hermann Ndonfack et Charnelle Fozo médaillés d’or au championnat d’Afrique, c’est le fruit du travail, n’est-ce pas ?
Hermann et charnelle qui ont à peine 14 ans ont fait honneur à eux-mêmes, à OTA et à toute la nation en ramenant trois médailles d’or en simple dame, simple messieurs et en double dame. C’est le fruit de beaucoup de travail, un travail stratégique fait par des professionnels. Je saisis l’opportunité pour féliciter tout le staff de OTA qui se donne à fond depuis plusieurs années pour qu’on puisse avoir des gamins qui gagnent à moins de 14 ans dans l’Afrique, c’est encourageant et c’est synonyme de ce qu’on peut être numéro 1 au monde pourquoi pas.

Il a fallu du temps n’est-ce pas ?
Au bout de la patience et de la persévérance, les fruits commencent à être récoltés. Il y a Clifford qui a eu son premier point ATP. Ce qui est un grand honneur pour le Cameroun et maintenant on commence à dominer le continent africain avec les catégories jeunes. Maintenant, il faut maintenir ce cap jusqu’au plus haut niveau et pour cela il faut l’implication de l’État, ainsi que de nos partenaires. D’ailleurs je remercie Tradex, Sunny, Shermann et tous les membres du bureau OTA aux USA qui nous ont toujours soutenu et qui continuent à le faire. Nous sommes heureux de savoir que le projet OTA a désormais de bonnes pépinières qui peuvent faire flotter très haut le drapeau du Cameroun à Wimbledon, à US Open, à Roland Garros et à l’Open d’Australie mais il faut les encadrer dès maintenant.

Quelle est la prochaine étape ?
On va les préparer pour l’Afrique du Sud. Ils ont déjà un classement mondial malgré leur jeune âge. Il faut donc désormais les préparer pour d’autres continents et pour de grands tournois question de continuer à faire le résultat. Notre objectif à OTA c’est aussi de compléter un chantier qu’on a démarré depuis et qui s’élève aujourd’hui à près de 3 milliards. Il est donc question de rendre désormais ce chantier international en ajoutant les cours sur terre battue, des cours en dur et cette envergure va forcément nous projeter vers la réussite.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here