Pascal ABUNDE ( PDT PWD BAMENDA ): ” On peut avoir des amis, on peut avoir des frères…”

0

Après la défaite 2 buts à 0 à douala, le président Pascal ABUNDE de PWD a tenu à répondre aux reproches et quelques accusations de match truqué en affirmant que son équipe était dans un mauvais jour et que Union avait mérité sa victoire.

Pourquoi les supporters de l’équipe pensent que c’est vous le meilleur joueur du match ?
Je ne sais pas. Ecoutez, nous avons rencontré une équipe de l’Union de Douala qui avait déjà quatre défaites d’affilées et qui était prête à tout faire pour gagner le match. Nous avons pensé qu’il fallait absolument battre l’Union pour monter à la 3ème ou à la 2ème place du classement, mais le football a ses réalités. Cela n’a pas été. Nous avons eu un non-match, pour le cas de PWD. Mes joueurs étaient lourds et on n’a pas pu concrétiser les opportunités que nous avons eues. Voilà un peu la lecture que je fais de ce match.

Que répondez vous à ceux qui estiment que vous avez laissez le match à votre ami Franck HAPPI qui a malheureusement son équipe en difficulté?
Quand vous dites laisser je ne sais pas ce que vous voulez dire. Vous savez toutes les équipes de ce championnat Camerounais se valent et c’est pas parceque Union était en difficulté qu’il ne peut pas battre PWD qui est champion du Cameroun. C’est vrai que c’est le premier match que nous perdons, mais moi je prends ça comme ça.

Que dites-vous aux supporters de PWD de Bamenda qui disent ne pas reconnaître leur équipe cet après-midi ?
Je leur demande de prendre leur mal en patience. Comme je l’ai dit, le football a ses réalités. L’année passée, nous étions champions, mais nous avons aussi perdu beaucoup de matchs. Je peux comprendre leur amertume. Vous savez, le football c’est ça, vous pouvez être Manchester City et vous perdez contre Watford.

Perdre une telle rencontre et garder un aussi large sourire ?
Je dois être fair-play. Je n’ai pas eu ces trois points, mais on ne va pas tuer les enfants.

Avez-vous la conviction que nous allons arriver au vrai professionnalisme dans le football camerounais un jour ?
C’est vrai, nous voulons avoir un championnat qui est vraiment professionnel, nous voulons avoir un championnat qui est digne de ce nom. Il y a des progrès qui sont faits chaque jour. Je peux comprendre les frustrations, moi je savais que ça va être un match tellement difficile. Parce que l’équipe d’en face avait beaucoup de difficultés, mais nous sommes sur le bon chemin. Nous allons arriver.

Pouvez-vous jurer la main sur le cœur que vous n’avez pas reçu un appel cette semaine qui parlait de sauver Union comme le disent vos supporters ?
Vous savez on peut avoir des amis, on peut avoir des frères, mais dès qu’on entre au stade pour jouer, il n’y a rien comme amitié. Après le match, nous redevenons les amis. Je n’ai pas eu d’appel dans ce sens là. J’ai plutôt eu des appels qui me demandaient de tout faire pour battre Union de Douala.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here