UNION POURRAIT-ETRE MAINTENU EN ELITE ONE PAR EDING ET STADE RENARD

0

Alors que le club de Douala vient d’être relégué en Elite two à l’issue de la première phase du championnat, le club dirigé par Franck HAPPI pourrait obtenir un sursis grâce aux affaires devant les juridictions de Stade Renard et Eding Sport.

Après sa défaite ce dimanche à Bamenda devant PWD, Union de Douala est sur le classement actuel admis à évoluer en Elite Two la saison prochaine car se retrouve 10ème de son groupe avec seulement 18 points en 22 journées de championnat et 20 matchs joués. Le club est devancé par Eding de la Lékié 9ème et Dragon de Yaoundé 8ème avec 21 points chacune. Soit3 points de plus sur le club de Douala qui pour la première fois de son histoire sera relégué en division inférieur depuis son accession au niveau suprême du Championnat Camerounais.
Pourtant tout semble ne pas ètre terminé pour les nassaras gamakai qui peuvent encore aller chercher une place de barragiste dans ce championnat dans les bureaux et ceci sans lever le moindre petit doigt, car Eding sport et Stade Renard ont introduit des appels à la suite de deux décisions de la commission d’homologation qui à chaque fois a donné gain de cause à Dragon de Yaoundé pour 5 points de gagné pour le club du Président Max KOME.

Pour Stade Renard le club s’est vu retiré des points à la suite d’une décision de cette chambre pour fraude sur l’identité et enregistrement tardif dans le système du joueur Emmanuel ATEBA et pour Eding Sport de l’enregistrement tardif du joueur Marcel BATAI. Si jamais ces deux clubs obtenaient gains de cause devant la chambre d’appel de la FECAFOOT, c’est 5 points qui seraient retirés au club Dragon de Yaoundé qui se retrouverait alors avec 16 points au lieu de 21 et prendrait donc la place de Union de douala à la 10ème position et serait directement relégué en Elite two mais même dans ce contexte ce ne serait qu’un sursis pour le club de Douala qui devrait alors disputer un match de barrage face au TKC pour espérer rester en Elite Two.


Ce sursis ne serait-il pas un crève-cœur de plus pour les supporters de ce club quand on sait que cette équipe est aujourd’hui méconnaissable et que le mythe Union Sportive de Douala a presque été désacralisé sur ces dernières années. Sur les 4 dernières saisons ce club a presque toujours lutté avec la relégation sans véritablement pouvoir changer de cap si ce n’est la saison dernière ou après un début de saison catastrophique Richard Towa est arrivé en sapeur-pompier et a éteint le feu qui embrasait la maison Union. Un sapeur-pompier qui n’a pas eu les éléments nécessaires pour maintenir cette barque avec notamment le départ de plusieurs joueurs cadres et la non rémunération de ceux recrutés en début de saison.
Union de douala va certainement croiser les doigts et attendre les décisions de la chambre d’appel de la FECAFOOT pour espérer un match couperet face au TKC pour se maintenir en Elite One


CREDIT PHOTO: Griffe 2 Foot

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here