PAULINE THÉRÈSE MANGUELE ( SG LFFC): ” LE CONTENU DE CE CONTRAT EST ENCORE DANS LES TIROIRS “

0

Annoncé pour démarrer ce mois de Novembre, la date exacte du début du championnat de football féminin n’est pas fixée. À côté, c’est un championnat qui connaît l’arrivée historique d’un sponsor et c’est dans ce cadre que nous sommes allés rencontrer le secrétaire général de la Ligue de Football Féminin du Cameroun ( LFFC ) madame Thérèse Pauline MANGUELE pour avoir plus d’explications.

Madame bonjour, à quelques jours du démarrage de la saison, comment se porte la Ligue de Football Féminin du Cameroun?
La Ligue se porte très bien, à la deuxième année de notre mandat je crois que nous avons parcouru un chemin vraiment honorable et actuellement nous préparons le lancement de la saison 2020-2021.

Est ce qu’on peut se dire que la facilité et la rapidité avec laquelle la LFFC s’est implantée est le fait de votre présence et votre expérience de part votre vécu à la FECAFOOT et à la LFPC ?
Disons que ma présence ici a été un atout parce que arrivée ici, j’avais déjà une grande expérience dans le football professionnel et arrivée dans le football féminin où il n’y a que 12 équipes en première division, il n’y a même pas eu de deuxième division, pour moi ça n’a pas été du tout difficile, principalement sur le plan organisationnel.

A quelques jours du démarrage de ce championnat, est ce que le calendrier est prêt ainsi que les stades où se joueront ces matchs ?
Le calendrier est prêt. Si on parle déjà de l’affiche en ouverture à Douala CAÏMAN-CANON c’est que c’est prêt. Au niveau des stades c’est où nous avons encore un problème, néanmoins le président de la FECAFOOT nous a rassuré que tous les matchs du championnat de football féminin se joueront sur des stades conventionnels.

Parlant de ces stades conventionnels, c’est beaucoup plus avec l’arrivée du sponsor GUINNESS CAMEROUN qui est le sponsor de ce championnat, c’est un véritable apport pour ce football féminin ?
Oui c’est un gros apport. C’est la première fois dans l’histoire du football féminin qu’il Ya un sponsor. Nous le remercions vraiment et je crois que les présidents de club de première division sont conscients des enjeux et qu’ils vont vraiment s’engager pour nous offrir un spectacle de qualité. Dans cet optique nous avons engagé au niveau du secrétariat général de Ligue des séminaires de formation pour nos officielles, surtout pour les arbitres et les entraîneurs aussi parce qu’il faudra relever le niveau de la compétition. Vous savez que dès l’année prochaine nous allons participer à la champion’s League. Donc il ne faut pas qu’on envoie un représentant qui n’aura pas le niveau requis pour faire face à une compétition d’une telle envergure. Donc nous sommes entrain de travailler sur tous les plans pour avoir une bonne organisation et avoir un bon représentant.

Au niveau de la Ligue est ce qu’on a travaillé avec les médias pour que ce championnat soit véritablement médiatisé ?
Nous sommes entrain de mettre sur pieds un plan de communication. Vous savez nous n’avons pas encore de direction communication ou de direction marketing, nous utilisons les services de la FECAFOOT dans ces cadres là, donc pour le moment c’est le responsable de la communication de la fédé qui sera chargé de gérer la communication de la Ligue en collaboration avec nous parce que nous sommes déjà entrain de mettre les balises, afin que la communication autour de nos matchs soit effective.

Est-ce que les directives ont été données aux présidents de clubs, aux entraîneurs mais surtout aux arbitres pour qu’il y’ait de la qualité et de l’équité dans ce championnat ?
Oui, effectivement. Nous avons eu des séminaires des entraîneurs, il y’a eu celui des arbitres et moi Même je suis allée parler à ces arbitres là, et je leur ai dit que si elles ne sont pas vraiment performantes, au besoin on ira joindre à leur groupe des arbitres hommes parce qu’on ne pourra pas se contenter des arbitres qui ne pourront pas donner satisfaction. Elles ont pris l’engagement de faire des efforts pour relever leur niveau et leur performance sur le terrain. On va voir à la phase aller qui peut faire quoi, qui peut nous donner satisfaction et en collaboration avec la commission centrale des arbitres pour relever le niveau à la phase retour si on trouve qu’il y a des manquements à la phase aller.

Sortons par le sponsor: est ce qu’on peut avoir une idée en chiffre de sa participation et la part de chaque club?
Nous avons signé un contrat avec GUINNESS CAMEROUN, le contenu de ce contrat est encore dans les tiroirs. Vous savez les sponsors ont souvent des exigences de confidentialité donc pour le moment nous ne pouvons rien dire au public.

Merci madame le secrétaire général d’avoir répondu

C’est moi qui vous dit merci pour cet apport au développement du football féminin

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here