LES 5 ERREURS DE MOUELLE KOMBI QUI ONT GÂTÉ L’EQUIPE DES LIONS A PRIME

0

Alors que la sélection des Lions A prime fait désormais très peur à quelques jours du CHAN, le doigt accusateur est pointé vers le ministre des Sports le professeur Narcisse MOUELLE KOMBI qui serait le principal responsable de l’état actuel de cette équipe.

Notre rédaction a en cinq points relevés les actions du Ministre des sports et le l’éducation physique qui plombent aujourd’hui la tanière des Lions A prime qui se préparent à disputer le CHAN et qui sortent d’une campagne foireuse lors du PRÉ-CHAN avec une dernière place et 1 point dans un tournoi de 4 équipes.

1- LA NOMINATION DE YVES CLÉMENT ARROGA

Le 20 Septembre 2019 dans un communiqué, le professeur Narcisse MOUELLE KOMBI nommait le technicien Camerounais à la tête de la sélection A prime, une nouvelle qui avait surpris l’ensemble du mouvement football du Cameroun qui estimait que c’était un entraîneur étranger au football local et aux réalités du football telles que pratiquées chez nous. Ce dernier qui arrivait d’Espagne avait promis un football de qualité au peuple Camerounais, mais serait aussitôt ravisé en soulignant la mauvaise qualité technique des joueurs. Très critiqué par ses paires, ce dernier avait sur la fin réussi à former un groupe homogène.

2- LA MISE À L’ÉCART DE LA FECAFOOT
Dans la suite des événements alors que la FECAFOOT avait montré son mécontentement quant aux choix du Ministre des sports, ce dernier avait très souvent ignoré la fédération camerounaise de football dans ses décisions en ce qui concerne les choix faits au sujet de cette équipe. Une fédération qui avait alors presque lavé ses mains de tout ce qui pouvait être Lions A prime ne réalisant que le minimum, car demeurant l’instance faîtière du football camerounais.

3- LE COLLÈGE DES SUPERVISEURS

C’est certainement cet épisode qui a mis le feu aux poudres dans ce film. Alors que la sélection sous la direction de Yves Clément ARROGA trouvait des solutions pour former un groupe, le MINSEP va surprendre avec une note le 4 février 2020 qui nomme Gweha Ikouam , Martin Ntoungou Mpile, Souleymanou Aboubakar et Agbo Hans superviseurs techniques.
Ce collège avec à sa tête Fils Gweha Ikouam avait pour mission : la mise en application d’une approche scientifique des critères de sélection, des méthodes d’entraînement et de préparation de la sélection nationale de football pour le CHAN,  l’examen pour avis, des programmes, contenus et projets conçus par le staff technique de la sélection nationale de football A’ dans la perspective du CHAN, la supervision des adversaires de la sélection nationale A’ durant le CHAN et l’amélioration de la qualité, de l’efficacité et de la performance de la sélection nationale A’ dans le cadre de sa participation au CHAN. Hélas on va assister à une lutte pour savoir qui du Staff technique ou du collège des superviseurs contrôle la sélection.

4- LE LIMOGEAGE DE YVES CLÉMENT ARROGA

Dans cette bataille, le sélectionneur sera mis en minorité et ne sera même plus consulté lors des sélections et convocations des joueurs. Résultat des courses, ce dernier sera limogé. Au moment où ce dernier avait réussi à mettre sur pieds une ossature pour cette sélection, il sera tout simplement boté en touche. Beaucoup estiment à ce moment que le collège des superviseurs a eu raison sur lui et le ministre des Sports qui l’avait nommé contre vents et marées va le chasser.

5- L’ARRIVÉE DE MARTIN NDTOUGOU
Le 21 Octobre 2020, le ministre des Sports va confirmer la thèse selon laquelle les superviseurs ont chassé ARROGA en nommant comme nouveau sélectionneur des Lions A prime Martin NTOUGOU MPILÉ, un homme sorti du collège des superviseurs. Le fossé va se créer et la descente vers les abîmes de cette sélection sera entamée. Le nouveau patron des lieux va mettre tous les joueurs de l’ère ARROGA à la porte et faire venir des noms peu ou plus connus du championnat. Des joueurs qui sortent pour certains des clubs écrans ou alors de 5ème division. Pire, il fait rentrer dans cette équipe des anciens combattants presque à la retraite ou sans club hors du pays tels que MEVOUNGOU, NDJENG, MFEDE et plus encore Jacques ZOUA.
La suite on l’a connaît tous, dernier du PRÉ-CHAN avec 1 point.

Cette campagne qui s’annonce foireuse pourrait emporter l’actuel ministre des Sports qui aura été du début à la fin aux commandes de Cette sélection qui devra représenter valablement le Cameroun devant le chef de l’état son excellence Paul BIYA le 16 Janvier lors du match d’ouverture du Championnat d’Afrique des nations Cameroun 2021

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here