RICHARD TOWA ( COACH USD ): “DIRE DES CHOSES QUI NE SONT PAS DITES…C’EST IRRESPONSABLE”

0

Selon des propos relayés par certains médias en ligne dont l’identité ne sera pas dévoilée sur notre site et qui nourrissent les différents réseaux sociaux, l’entraîneur de l’Union Sportive de Douala Richard TOWA aurait fustigé l’attitude de son capitaine Samuel NLEND actuellement en sélection nationale A’ pour préparer le CHAN. Pourtant rencontré ce Lundi après-midi, le technicien Camerounais ne se reconnait pas et dit n’avoir accordé aucune Interview au média source cité et revient également sur la situation actuelle de son équipe à mi-saison.

Coach Richard TOWA selon un média, vous aurez fustigé l’attitude de votre capitaine qui semble ne pas répondre à vos attentes. Vous reconnaissez vous dans ces propos?
Merci pour cette opportunité que vous me donnez de m’exprimer, vous savez ce sont des situations très compliquées surtout quand on se retrouve mal positionné dans notre championnat, de devoir encore gérer ce genre de cas. L’information qui circule actuellement n’est pas réelle, parce que là dire des choses qui ne sont pas dites de facon claire par l’entraîneur je crois que c’est quelque chose d’irresponsable. Samuel NLEND c’est le capitaine de notre équipe et il ne joue pas depuis parce qu’il a perdu un membre de sa famille et il m’a demandé un moment pour se ressourcer par rapport à cette situation et je le lui ait accordé et c’est pour celà que vous ne le voyez pas jouer et dernièrement après le stage lui et moi avons discuté. Donc dire que j’ai tenu des propos pareils c’est pas réel.

Coach, NLEND est un joueur que vous connaissez bien car c’est l’un de vos enfants dans le football, est-ce que vous avez des manquements à faire remarquer dans ses attitudes?
Samy c’est quelqu’un que je connais bien, car quand j’arrive au Cameroun c’est l’un des premiers joueurs que j’ai eu à manager avec l’équipe nationale U-17 et avec les U-23 où il a d’ailleurs été capitaine de cette équipe Espoir. Aujourdhui on se retrouve dans l’Union de Douala c’est un plus pour lui que nous puissions continuer de travailler ensemble. C’est un joueur très professionnel et nous avons besoin de lui dans le groupe, car il est très important pour nous et c’est pour ça que je vais demander à ce que tout ce qui se dit sur lui s’arrête et qu’on ne destabilise pas un groupe qui est entrain de se construire, parce qu’avec NLEND nous sommes entrain de construire un groupe pour l’Union de Douala. Il est dans cette équipe depuis plusieurs années et il n’a jamais eu de problème et je ne pense pas que c’est maintenant qu’il va en avoir, car il est très disponible pour le groupe et je pense qu’il sera là lors des prochains matchs pour aider ce groupe qui est entrain de souffrir, car nous avons vraiment besoin de lui.

Vous faites bien de parler de ce groupe qui est entrain de souffrir, Union est avant dernier en championnat, mais la situation est-elle critique?
Merci et c’est très pertinent, car il faut remarquer que la situation est difficile, mais elle n’est pas alarmante. Ce qui est rejouissant pour moi c’est de voir ces gamins travailler tous les jours et ils sont vraiment appliqués dans les différents ateliers, ils travaillent intensément et c’est pour cette raison que moi leur entraîneur je suis content de travailler avec ces jeunes, qui progressent chaque jour. Lorsque vous regardez les derniers matchs que nous avons disputés, vous trouvez de la qualité. Contre YOSA à Bamenda ce qui s’est passé a destabilisé les joueurs sur le plan physiologique, car vous jouez un match et vous attendez 1 heure pour jouer la seconde manche, on perd au final 2 buts à 1 alors que nous menions. C’est une équipe qui est entrain de se transcender. Après nous jouons contre FOVU, face à qui nous prenons une égalisation à deux minutes de la fin du match et la copie est produite face à la COLOMBE. On est devant au score et une minute du coup de sifflet final on se fait rattrapper au score. Ce sont des points que nous avons perdus sinon on ne se retrouverait pas dans cette situation. Face à FEUTCHEU hier nous jouons la rencontre, mais l’adversaire prend les 3 points. C’est une équipe qui est entrain de travailler et moi l’entraîneur je peux vous rassurer qu’on sortira de cette situation dans laquelle on se trouve. C’est pour celà que nous avons besoin d’un calme absolu et aux supporters de croire à ce groupe. L’administration fait des efforts pour que ces enfants puissent travailler, c’est pour çà que je demande à tous les supporters de comprendre qu’ils ont une belle équipe et nous avons besoin de calme pour travailler sereinement. Les résultats viendront parce que quand vous voyez ces enfants bosser à l’entraînement, je sais qu’il y’aura un déclic qui va arriver et à partir de là l’Union va enchaîner des victoires et sortir de cette zone. Il faut venir vivre le quotidien de cette équipe et la voir travailler. Elle a la confiance de beaucoup de supporters qui font le déplacement de Limbé pour vivre les matchs, mais elle a besoin de beaucoup plus de confiance et d’ici très peu de temps les victoires vont arriver et on pourra savourer les fruits du travail actuel.

Il y’a l’arrivée de FEUDJOU, DJALEU, CHENKAM: sont-ils de grands renforts pour l’Union ou alors il faudra s’attendre à l’arrivée d’autres joueurs?
Nous attendons encore le CIT de BAKINDE, qui est un très bon joueur que nous avons recruté, tout comme MANGA MBAH qui est là et dont nous attendons également le CIT. Avec les 3 que vous avez cités et qui ont joué contre FEUTCHEU hier, je suis satisfait de leur apport même si hier il n’y a pas eu victoire. Loïc FEUDJOU a fait un très bon match malgré l’erreur individuelle qui a entrainé le premier but hier. C’est un joueur qui va beaucoup nous aider et nous sommes ravis d’avoir ces joueurs et la fin va justifier je suis certain, car le travail qui est mis en place et le travail de ces enfants m’interpellent et me rassurent. Que les résultats actuels ne nous éloignent pas des objectifs et que les supporters accompagnent ces enfants dans les stades, car les victoires arrivent dans les prochains jours je peux vous rassurer.

Merci bien coach pour cet entretien à nous accordé.
C’est moi qui vous dis merci parce que vous venez à la source prendre la bonne information et c’est ça qui doit faire la différence dans votre métier.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here